Répondre
chocoso
Rang 1






Adjoint administratif terri...
Professionnel

Remerciements : 2
Post Posté le 28/04/2014 à 19:32:21    Sujet du message : Français - 2014 - 06 - Alpes-Maritimes - Adjoint administratif territorial de 1ère classe - Concours externe interne 3ème voie
Urgent!!!!

je suis a la recherche des corrigés des sujets en français
message privé Message privé remercier Remercier Citer le message Citer
 
Claire.jourdren
Rang 2






Adjoint administratif terri...
Professionnel

Remerciements : 3
Post Posté le 29/09/2015 à 12:43:53    Sujet du message : Français - 2014 - 06 - Alpes-Maritimes - Adjoint administratif territorial de 1ère classe - Concours externe interne 3ème voie
Mon corrigé :

1/ La nouvelle réforme va modifier la maniére de voter des usagés de certaines communes.
En effet, du fait de l'abaissement du seuil à 1000 habitants, 7000 communes vont passer au scrutin de liste bloquée. Cela signifie que les électeurs devront choisir entre plusieurs listes de candidats et non entre des candidats de plusieurs listes.

2/ Ces changements sont juridique car ils proviennent de la loi "Valls"

3/ Il y a deux difficultés majeures :
La premiére est l'obligation d'avoir un nombre égal d'homme et de femme sur les listes des communes de plus de 1000 habitants.
Cela est difficile car les femmes sont moins disponibles au vue de leurs situations familliales, professionnelles, personnelles... Mais aussi car certaines listes sont établies depuis des années et sont composées majoritairement d'hommes trés implilqués.
La deuxiéme difficulté est la compréhension des régles électorales par les électeurs. En effet avec la fin du panachage, (c'est à dire le droit de voter pour des candidats de plusieurs listes électorales) les électeurs auront du mal à se retrouver et donc il y a une réelle crainte de hausse de bulletins nuls.

4/ Les obligations des colléctivités sont les suivantes :
- Le passage au scrutin de liste bloquée
- La déclaration de tous les candidats
- La présentation d'une piéce d'identité par l'électeur lors du vote
- L'information des électeurs dans leur vote

5/ Pour informer les électeurs certaines solutions ont été trouvées.
Tout d'abord la mise en place d'outils pédagogiques. En effet, une note sur le site internet de Cazillac à permis d'informer les usagés. Un courrier explicatif va également leurs être envoyé.
L'etat va également accompagner les collectivités et les électeurs dans l'application de la réforme grâce à une campagne radio ainsi que des plaquettes.
message privé Message privé remercier Remercier Citer le message Citer
 
Bcorbe
Rang 2








Remerciements : 3
Post Posté le 24/02/2016 à 15:16:33    Sujet du message : Français - 2014 - 06 - Alpes-Maritimes - Adjoint administratif territorial de 1ère classe - Concours externe interne 3ème voie
I. Compréhension

1/ Avant l'application de la loi "Valls" du 17 mai 2013, le panachage était possible à l'occasion des élections municipales dans toutes les communes comptant moins de 3 500 habitants. Cela signifie que les électeurs pouvaient rayer ou ajouter des noms sur une liste. Désormais, ils doivent voter pour les listes complètes, sans aucune modification. Le panachage est toujours possible dans les communes de moins de 1 000 habitants.

2/ Ces changements sont juridiques car ils figurent dans une loi, approuvée par le Parlement et promulguée par le Président de la République.

3/ La première difficulté porte sur l'obligation de parité, donc sur le fait de compter autant de femmes que d'hommes sur une liste. En effet, dans les plus petites communes concernées par cette loi, il n'y a pas forcément un réservoir important de candidats et il n'est pas toujours facile de trouver suffisamment de femmes. Celles-ci étaient souvent sous-représentées lors des élections précédentes et il peut être compliqué de rééquilibrer les listes en si peu de temps.

La seconde difficulté concerne le comportement des électeurs. Toujours dans les plus petites communes, ils avaient l'habitude de panacher les listes au moment du vote. Ils doivent donc tous être informés des changements afin que leur vote soit pris en compte.

4/ Les collectivités ont l'obligation d'informer au mieux les candidats et les électeurs sur tous ces changements juridiques.

Par ailleurs, étant les garantes de la bonne tenue des élections sur leur territoire, les communes doivent veiller à la mise en application de ces changements. Par exemple, l'obligation pour l'électeur de présenter une pièce d'identité au moment du vote.

5/ Pour informer les électeurs, certaines communes ou leurs groupements ont directement envoyé des courriers explicatifs. D'autres ont pu se servir de leur site internet pour exposer tous ces changements. Au niveau de l'État, il est prévu de transmettre les informations par le biais de la radio et par l'envoi de plaquettes dans les mairies et les préfectures.

II. Technique de la langue

1/ Ligne 3 : verbe "induire", du troisième groupe, au participe passé.
Ligne 19 : verbe "induire", du troisième groupe, au présent de l'indicatif, troisième personne du singulier.

2/ Le mot "parité" signifie que les listes doivent compter autant de femmes que d'hommes.

3/ "Ces changements juridiques, du fait de leur ampleur, se préparent inévitablement."

4/ "Opérons un tour d'horizon des difficultés."

5/ "Les collectivités insistent également sur..."
message privé Message privé remercier Remercier Citer le message Citer
 
Répondre

Les autres sujets

Les sujets associés