CRPE - Le métier de professeur des écoles et son concours

Concours fonction publique d'état - Professeur des écoles - CRPE (Externe)

Salaire début carrière* : 1 584€ Nombre de candidats : 35 000 Mode d'admission : sur concours
Salaire fin carrière* : 3 026€ Nombre de postes : 7 977 Catégorie : A
  * Salaire à titre indicatif.

Retrouvez tous les ouvrages Studyrama sur le métier de professeur des écoles et le CRPE sur notre librairie en ligne.

Le concours de recrutement des professeurs des écoles est un concours du Ministère de l’Education Nationale.

Le métier de Professeur des Ecoles et le CRPE

Ses missions au sein de l'Education Nationale :

Les professeurs des écoles travaillent avec des enfants de 2 à 11 ans, c'est-à-dire de la première année de l'école maternelle à la dernière année de l'école élémentaire.

L'enseignement qu'ils dispensent est polyvalent : français, mathématiques, histoire et géographie, sciences expérimentales, langue vivante, musique, arts plastiques, activités manuelles et éducation sportive. Ce sont les contenus et les activités liés à toutes ces disciplines qu'ils sont amenés à organiser et à conduire avec leurs élèves.

L’emploi du temps d’un professeur des écoles :

Le service hebdomadaire du professeur des écoles est de 24 heures d’enseignement devant les élèves, plus 108 heures par an consacrées à l'organisation et la tenue d'activités pédagogiques complémentaires, aux conseils d'école et à des temps de concertation au sein de l’équipe pédagogique de l’établissement.
Hors du temps de présence devant les élèves, il doit aussi corriger les cahiers, préparer les leçons et recevoir les parents d’élèves.

Le professeur des écoles bénéficie des mêmes vacances que celles des élèves, en fonction de leur zone géographique. Cependant, ils débutent souvent l'année un jour plus tôt que les élèves.

Carrière et évolution :

Un professeur des écoles peut devenir :

  • directeur d'école
  • maître formateur
  • psychologue scolaire
  • enseignant spécialisé (ASH)
  • inspecteur de l'Éducation nationale (IEN)
  • enseignant au collège ou au lycée en passant un concours interne
  • enseignant à l'étranger

La rémunération :

Le corps de professeur des écoles comporte deux classes ("grades") :

  • une classe normale qui comprend onze échelons
  • une hors-classe qui comprend sept échelons

Comme pour tout fonctionnaire, la rémunération principale des professeurs des écoles augmente périodiquement au fur et à mesure qu'ils gravissent les échelons à l'intérieur de leur grade : à chaque échelon correspond un indice qui détermine le montant de la rémunération principale. Ces changements d'échelon sont plus ou moins rapides en fonction notamment de la note attribuée après visite des corps d'inspection. Selon qu'ils avancent au grand choix ou à l'ancienneté, les professeurs des écoles atteignent le dernier échelon de la classe normale en 20 à 30 ans.

Pour traduire l'importance de ces différences en termes de salaire, le tableau utilise les notions de :

  • "salaire minimum", qui correspond à l'indice atteint par un enseignant avançant essentiellement à l'ancienneté dans la classe normale
  • "salaire maximum" qui correspond à l'indice atteint par un enseignant avançant au grand choix et terminant sa carrière à la hors-classe
Situation Salaire mensuel net minimum Salaire mensuel net maximum Indemnités mensuelles
Stagiaire 1 653 € 1 653 € - Directeur d'école : 108€

- Indemnité pour les professeurs des écoles spécialisés : 129 €

- Indemnité ZEP : 96 €
Après 2 ans de carrière 1 703 € 1 753 €
Après 10 ans de carrière 1 894 € 2 032 €
Après 20 ans de carrière 2 342 € 2 518 €
Après 30 ans de carrière 2 660 € 2 996 €

Le recrutement des Professeurs des Ecoles - le concours CRPE :

1.   Les conditions d’inscription :

Depuis 2010, le niveau de recrutement des enseignants du premier degré de l'enseignement public est porté au niveau master 2 soit bac + 5. Le recrutement se fait ensuite sur concours (CRPE)

Aucune limite d'âge n'est imposée.

Condition de titre ou de diplôme pour le concours externe :

Vous devez justifier à la date de publication des résultats d'admissibilité:

  • d'un Master 2, 
  • ou d'un titre ou diplôme sanctionnant un cycle d'études postsecondaires d'au moins cinq années, acquis en France ou dans un autre État, et attesté par l'autorité compétente de l'État considéré, 
  • ou d'une inscription en dernière année d'étude en vue de l'obtention d'un master ou d'un titre ou diplôme équivalent.

En cas de réussite au concours, vous ne pourrez être nommé fonctionnaire stagiaire que si vous justifiez lors de la rentrée scolaire qui suit votre admission au concours, de l'un de ces titres ou diplômes. Si tel n'est pas le cas, vous garderez le bénéfice du concours jusqu'à la rentrée scolaire suivante. Si vous justifiez alors de l'un de ces titres ou diplômes, vous pourrez être nommé fonctionnaire stagiaire ; dans le cas contraire, vous ne pourrez être nommé et perdrez le bénéfice du concours.

Qualifications en natation et en secourisme :

Vous devez justifier des deux qualifications suivantes au plus tard à la date de publication des résultats d'admissibilité :

  • une attestation certifiant que vous avez réalisé un parcours d'au moins 50 mètres dans une piscine placée sous la responsabilité d'un service public.
  • une attestation certifiant votre qualification en secourisme reconnue de niveau au moins égal à celui de l'unité d'enseignement « prévention et secours civiques de niveau 1 » (PSC1) par le ministère de l'intérieur (sécurité civile). Les candidats détenteurs de l'AFPS n'ont pas à justifier du PSC1.

Qualifications exigées à la nomination :

  • certificat de compétence en langues de l'enseignement supérieur de deuxième degré (CLES2)
  • certificat informatique et internet de niveau 2 « enseignant » (C2i2e)

2.   Le concours CRPE

1.     L’admissibilité :

Elle se compose de deux groupes d'épreuves de quatre heures chacun :

A.   Français et histoire géographie et instruction civique et morale

Première partie (12 points) :

Le candidat doit répondre, sous la forme d'une analyse, d'une synthèse ou d'un commentaire, à une question relative à un texte ou à un ensemble de textes littéraires ou documentaires dont certains peuvent avoir trait à l'acquisition et à l'enseignement du français. La production écrite du candidat doit permettre au jury d'évaluer son aptitude au raisonnement, à la structuration ordonnée d'une pensée logique ainsi que sa capacité à exposer de façon claire, précise et simple une problématique complexe. Il doit ensuite répondre à trois questions ayant trait à la grammaire, à l'orthographe et au lexique.

Seconde partie (8 points) :

Le candidat répond à des questions d'histoire (y compris histoire des arts), de géographie, d'instruction civique et morale ayant trait à des notions inscrites dans les programmes du premier degré. Ces questions peuvent prendre appui sur des documents.

B.   Mathématiques et sciences expérimentales et technologie

Première partie (12 points) :

Le candidat résout deux ou trois problèmes ou exercices de mathématiques.

Seconde partie (8 points) :

Le candidat répond à deux ou trois questions relevant des domaines scientifiques ou technologiques, à partir de documents ayant trait à des notions inscrites dans les programmes du premier degré.

2.     L’admission

Elle se compose de deux groupes d'épreuves

A.   Préparation d'une séquence d'enseignement en mathématiques et interrogation, au choix du candidat, sur les arts visuels, la musique ou l'éducation physique et sportive

Première partie (12 points) :

La première partie consiste pour le candidat, à partir d'un sujet tiré au sort, à préparer une séquence d'enseignement sur une notion ou un contenu inscrit dans les programmes de l'école primaire (maternelle et élémentaire) et à présenter les raisons qui ont présidé aux choix pédagogiques retenus. Elle est suivie d'un entretien avec le jury.

Dans l'exposé, le candidat présente les éléments constituant la séquence : objectifs, contenus, démarches, supports pédagogiques et procédure d'évaluation. L'entretien avec le jury porte sur l'exposé et sur la progression de l'enseignement des mathématiques à l'école primaire.

Les sujets sont fondés sur les programmes de l'école primaire (maternelle et élémentaire). La classe et le cycle pour lesquels la séquence d'enseignement est préparée sont précisés. Pour chaque sujet, le candidat dispose d'une documentation en salle de préparation.

Seconde partie (8 points) :

Dans la seconde partie, le candidat effectue une présentation dans l'un des domaines suivants, choisi au moment de l'inscription :

  • arts visuels (réalisation du candidat en dehors du contexte de l'épreuve ou document visuel de son choix, dans le champ plastique ou les champs photographiques, vidéo et cinématographiques)
  • musique (expression musicale : interprétation vocale ou instrumentale)
  • éducation physique et sportive (danse ou 1500m)

La présentation est suivie d'un entretien avec le jury.

 

B.   Préparation d'une séquence d'enseignement en français et interrogation sur la compétence « Agir en fonctionnaire de l'Etat et de façon éthique et responsable »

Première partie (12 points) :

Elle consiste pour le candidat, à partir d'un dossier (textes, documents sonores ou iconographiques etc.), à construire une séquence d'enseignement sur une notion ou un contenu inscrit dans les programmes de l'école primaire (maternelle et élémentaire) et à présenter les raisons qui ont présidé aux choix pédagogiques retenus. Elle est suivie d'un entretien avec le jury.

Dans l'exposé, le candidat présente les éléments constituant la séquence : objectifs, contenus, démarches, supports pédagogiques et procédure d'évaluation. L'entretien avec le jury porte sur l'exposé et sur la progression de l'enseignement du français à l'école primaire.

Les sujets sont fondés sur les programmes de l'école primaire (maternelle et élémentaire). Le niveau de classe et le cycle pour lesquels la séquence d'enseignement est préparée sont précisés. Pour chaque sujet, le candidat dispose d'une documentation en salle de préparation.

Seconde partie (8 points) :

La seconde partie consiste en une interrogation portant sur la compétence « Agir en fonctionnaire de l'État et de façon éthique et responsable ».

Le candidat répond pendant dix minutes à une question, à partir d'un document qui lui a été remis au début de l'épreuve, pour laquelle il a préparé les éléments de réponse durant le temps de préparation de l'épreuve.

3. Répartition académique des postes offerts au concours externe CRPE 2014

Académies Nombre de postes
Aix-Marseille 287
Amiens 270
Besançon 99
Bordeaux 243
Caen 128
Clermont-Ferrand 76
Corse 17
Créteil 1050
Dijon 179
Grenoble 388
Guadeloupe 72
Guyane 100
Lille 490
Limoges 79
Lyon 455
Martinique 20
Montpellier 296
Nancy-Metz 200
Nantes 329
Nice 177
Orléans-Tours 294
Paris 200
Poitiers 167
Reims 126
Rennes 190
Réunion 147
Rouen 210
Strasbourg 167
Toulouse 253
Versailles 1195

 

4.   Calendrier des CRPE 2014 :

Inscriptions au CRPE :

Les inscriptions aux concours externe et externe spécial de recrutement de professeurs des écoles (CRPE), au troisième concours ainsi qu'aux concours correspondants de l'enseignement privé sous contrat sont closes pour la session 2014.

Dates des épreuves d’admissibilité :

Les épreuves d'admissibilité auront lieu en juin 2014.

Pour toutes les académies :

  • Épreuve écrite de français et d'histoire, géographie et instruction civique et morale  mardi 29 avril 2014 de 13 heures à 17 heures
  • Épreuve écrite de mathématiques et de sciences expérimentales et de technologie : mercredi 30 avril 2014 de 9 heures à 13 heures
  • Épreuve écrite portant sur une langue à extension régionale délimitée : la date est fixée par chaque recteur d'académie dans laquelle le concours externe spécial et le second concours interne spécial peuvent être organisés.

Dates des épreuves d’admission :

Les calendriers des épreuves d'admission seront disponibles sur les sites internet des académies organisatrices des épreuves. 

Les résultats d'admissibilité et d'admission sont consultables sur le site internet de l'académie.

Après la réussite au concours CRPE :

Les lauréats sont nommés professeurs-stagiaires et sont affectés dans un département de l'académie dans laquelle ils ont été recrutés.Le choix du département est effectué en fonction des vœux des intéressés et dans l'ordre de leur classement aux concours externe ou interne, d'où l'importance du choix de cette académie lors de l'inscription au concours. L'inspecteur d'académie les affecte dans une école du département.

Stage et titularisation :

En stage pour un an dans une école, les professeurs des écoles bénéficient d'un accompagnement et de périodes de formation organisées au cours de l'année scolaire.

À l'issue de l'année de stage, ils sont titularisés par l'inspecteur d'académie après avis de l'inspecteur de l'Éducation nationale sur proposition du jury académique.



Derniers messages sur le forum