Gardien de la paix - Le métier de gardien de la paix et son concours

Concours fonction publique d'état - Gardien de la paix

Salaire début carrière* : 1 380€ Nombre de candidats : 25 674 Mode d'admission : sur concours
Salaire fin carrière* : 2 400€ Nombre de postes : 2 189 Catégorie : B
  * Salaire à titre indicatif.

Préparez au mieux votre concours de gardien de la paix avec les ouvrages de la librairie Studyrama

 

Le métier de Gardien de la Paix

Les gardiens de la paix appartiennent à la police nationale. Ils sont agents d’autorité et exercent leurs fonctions au contact direct de la population. Ils ont pour mission d’intervenir pour des actions d’aide, de prévention ou de répression. Leur mission inclut :

  • La circulation
  • La sécurité des personnes, des biens et des institutions
  • La surveillance
  • L’îlotage
  • Le contrôle transfrontières
  • La police-secours
  • La lutte contre la délinquance, la drogue, le terrorisme
  • L’encadrement des policiers auxiliaires

En uniforme, les gardiens de la paix peuvent exercer leur métier en tenue ou en civil selon la nature de la mission et des fonctions occupées.

Le corps de maîtrise et d’application de la police nationale, dont le gardien de la paix fait partie, comprend trois grades :

  • Gardien de la paix
  • Brigadier de police
  • Brigadier-major de police

Des concours internes existent pour accéder à des corps de police supérieurs.

Conditions de recrutement du concours externe

Afin de devenir gardien de la paix, vous devez remplir un certain nombre de conditions :

  • Avoir la nationalité française.
  • Avoir au moins 17 ans et maximum 35 ans au 1er janvier de l’année du concours.
  • Avoir un casier judiciaire vierge.
  • Etre titulaire du baccalauréat ou d’un diplôme équivalent ou justifier d’au moins 3 ans d’activité dans la même catégorie socioprofessionnelle que celle de l’emploi postulé (2 ans pour les titulaires du diplôme national du brevet, d’un CAP ou d’un BEP) - Les mères et pères d'au moins trois enfants qu'ils élèvent ou ont élevés effectivement ainsi que les sportifs de haut niveau peuvent faire acte de candidature sans condition de diplôme.
  • Etre recensé et avoir accompli sa journée d’appel de préparation à la défense (JAPD)
  • Etre de constitution robuste, sans mutilation ou déformation, être apte à un service de jour comme de nuit (qui peut comporter une exposition aux intempéries et des déplacements de durée prolongée hors résidence) et avoir un indice de masse corporelle (défini par le rapport poids en kilogrammes / taille en mètre au carré) compatible avec les fonctions opérationnelles confiées aux fonctionnaires actifs de la police nationale.
  • Mesurer au moins 1,60 m, excepté pour les anciens inspecteurs et enquêteurs de police pour lesquels aucune condition de taille n’est exigée
  • Avoir une acuité visuelle, avec correction, au moins égale à 15 dixièmes pour les deux yeux avec un minimum de 5 dixièmes par œil. Chaque verre correcteur ou lentille ne devra pas dépasser 3 dioptries pour atteindre cette limite de 15 dixièmes.
  • N’être atteints d’aucune affection médicale évolutive pouvant ouvrir droit à un congé de longue maladie ou de longue durée et n’être atteints d’aucune séquelle de maladie cardiologique, cancérologique, neurologique ou psychiatrique. Une incapacité permanente partielle peut être acceptée jusqu’à 10% en cas de séquelle de maladie dans une autre spécialité médicale ou chirurgicale, par référence au barème des pensions civiles.

A savoir : L’examen médical comporte obligatoirement un dépistage de l’usage des produits illicites.

Le recrutement se fait sur concours, soit par la voie des concours nationaux (à affectation nationale ou d’Ile de France), soit par la voie des concours d’Outre-mer. Le choix du concours national à affectation nationale ou d’Ile de France se fait dès l’inscription et ce choix est définitif et irréversible, prenez le temps d’y réfléchir avant de prendre votre décision.

Le concours national se déroule en deux sessions :

  • Une 1ère session organisée par tous les secrétariats généraux pour l’administration de la police (SGAP) et tous les services administratifs et techniques de la police (SATP) (sauf pour la Nouvelle-Calédonie et la Polynésie Française) ayant généralement lieu entre février et avril.
  • Une 2ème session organisée par tous les SGAP (sauf à Paris et à Versailles) ayant généralement lieu entre juillet et septembre.

L’inscription peut se faire en ligne, sur le site du ministère de l’intérieur ou par dossier papier à télécharger et imprimer.

Il est également possible de retirer le dossier papier auprès du bureau de recrutement dont vous dépendez.

La formation

Les candidats reçus au concours de gardien de la paix sont nommés élèves gardien de la paix dans un établissement de formation de la police nationale. Une fois nommés élèves gardien de la paix, les candidats sont subordonnés à un engagement de rester au service de l’Etat pendant une durée minimale de quatre ans à compter de la titularisation. En cas de désistement de cet engagement, l’élève ou ancien élève devra verser au trésor une somme forfaitaire fixée par un arrêté du ministre de l’Intérieur.

La formation a lieu pendant 12 mois, pendant lesquels l’élève est rémunéré (traitement net au 1er janvier 2011 : 1 380 €) et alterne périodes de formation et périodes de service actif.

La carrière

Une fois les conditions d’accessibilité à la fonction de gardien de la paix validées (formation, épreuves d’aptitude), les élèves gardien de la paix sont nommées gardiens de la paix stagiaires. L’affectation des gardiens de la paix stagiaires dépend des postes disponibles et de leur rang au classement en fin de formation. D’une durée d’un an, le stage débouche sur une titularisation de gardien de la paix, mais peut être prolongé de 3 mois à 1 an selon l’élève.

Enfin, la titularisation gardien de la paix implique d’avoir le permis B. Le traitement de 1er échelon est de 1 700 € nets par mois en région parisienne et 1530 dans le reste de la France (au 1er janvier 2011).

En fonction de l’ancienneté du gardien de la paix, il peut accéder à l’examen de Brigadier ou aux concours internes des différents corps de la police nationale.

Les épreuves du concours de Gardien de la Paix

Toute note inférieure à 5/20 aux épreuves de dissertation ou d’entretien est éliminatoire.

Les épreuves d’admissibilité :

Matière Coefficient Durée

Etude d'un texte permettant de vérifier la prise d'informations et l'analyse de celles-ci, sous la forme de courtes questions, et la production d'un ecrits en rapport avec la problèmatique posée. Toute note inférieure ou égale à 7/30 est éliminatoire.

3

2h30

Questionnaire portant sur les fondamentaux scolaires en orthographe et grammaire courante, ainsi que les calculs arithmétiques et algébriques simples. 

QCM (questionnaire à choix multiples). Le candidat indique son choix au moment de son inscription sur le domaine sur lequel le QCM va porter. Ce choix n’est plus modifiable ensuite.

  • Sur la culture générale du candidat, évènements qui font l’actualité, connaissances en relation avec le cadre institutionnel politique français et européen, règles du comportement citoyen et ensemble des notions de base dans les disciplines scolaires
  • Sur le programme du baccalauréat professionnel Sécurité Prévention (voir sujets et corrigés)

 

1

 

 

2

 

 

 

1h30

 

 

1h30

 

 

Tests psychotechniques qui évaluent le profil psychologique du candidat, et dont les résultats sont ensuite utilisés à l’admission lors de l’épreuve d’entretien. / 2h30

 

Les épreuves d’admission :

Matière Coefficient Durée
Entretien avec un jury permettant d’apprécier les qualités de réflexion et les connaissances du candidat à l’oral. Cet entretien permet également de jauger votre motivation et votre aptitude à exercer le métier de Gardien de la Paix. 4 25min
Epreuves physiques, parcours d’habileté motrice et test d’endurance cardiorespiratoire. Toute note inférieure à 7/20 sur ces deux épreuves est éliminatoire. Détail sur ce PDF : Les épreuves sportives. 3 /

Epreuve orale de langue étrangère (consiste en une conversation de 10min dans la langue choisie) parmi :

  • Anglais
  • Allemand
  • Arabe littéral
  • Espagnol
  • Italien
1 10min

L’épreuve d'étude de texte

Épreuve commune aux concours externe et interne de gardien de la paix, l’étude de texte permet de vérifier la prise d’informations et l’analyse de celles-ci, sous la forme de courtes questions, et la production d’un écrit en rapport avec la problématique posée. Elle dure 2 heures 30 et est affectée d’un coefficient 3. Toute note inférieure ou égale à 07/30 est éliminatoire. 
Concrètement, cette épreuve consiste, à partir d'un texte d'ordre général, à répondre à des questions destinées à vérifier les capacités de compréhension du candidat et son aptitude à retranscrire et ordonner les idées principales du texte. Cette épreuve se termine par la rédaction d’un écrit à vocation généralement argumentative en rapport avec la thématique du texte.

Le premier conseil que l'on peut donner à un candidat est de lire régulièrement, notamment la presse (quotidiens et magazines d'actualité). Il en tirera profit pour les épreuves du concours : oral avec le jury (afin d'approfondir sa culture générale), ainsi que pour l'épreuve d’étude de texte (bien souvent, les textes soumis aux candidats sont issus d'articles récents de journaux).
Une fois devant le texte, prenez le temps de bien lire. Si le sens exact ne vous paraît pas totalement clair après une première lecture, faites une deuxième lecture.
 

L'épreuve de questions de français et de mathématiques

Commune aux concours externe et interne de gardien de la paix, l’épreuve de questionnaire de français et mathématiques dure une heure trente et est affectée d’un coefficient 1.
Cette épreuve consiste en un questionnaire portant sur les fondamentaux scolaires en orthographe et grammaire courantes, ainsi que sur les calculs arithmétiques et algébriques simples.

 

Le QCM de gardien de la paix

Pas de mystère pour l’épreuve de QCM de gardien de la paix, il s’agit d’améliorer votre culture générale et de "bachoter" vos livres d’histoires contemporaine et vos manuels de géographie. Vos révisions seront un peu différentes selon que vous choisissez le QCM issu du baccalauréat professionnel sécurité prévention ou le QCM de culture générale. Mais dans les deux cas il s’agit de connaître ce qui touche à la France et à sa vie politique en matière d’histoire, géographie, sports, arts, divertissements, sciences, nature, politique et économie contemporaine.

Aussi, nous vous conseillons d'opter pour nos corrigés, lesquels sont constitués d'encarts d’approfondissement réalisés par des correcteurs du concours.

Conseils de méthodologie :

  • Répondez en premier lieu aux questions dont vous connaissez la réponse et passez sur les questions qui vous posent problème. Il sera toujours temps d’y revenir ensuite. Prenez quand même le temps de noter au brouillon le numéro de la question et la réponse que vous pensiez être la bonne, si vous hésitez encore en revenant sur la question, vous pourrez toujours faire confiance à votre première intuition.
  • Si le concours sanctionne les mauvaises réponses de points négatifs, mieux vaut passer que de répondre à côté. A l’inverse, si les mauvaises réponses ne sont pas sanctionnées et que vous ne connaissez absolument pas la réponse, répondez, même si c'est au hasard.
  • Prévoyez 5 minutes avant la fin de l’épreuve pour vous relire intégralement !
  • Pendant l’épreuve ne paniquez pas. Pour cela, entrainez-vous en conditions réelles (avec un réveil qui marque la fin de l’épreuve par exemple sur des annales de QCM), vous n’en serez que plus à l’aise le jour de l’épreuve.
  • Il n'est pas demandé de justifier vos réponses (sauf demande expresse dans l'énonce du sujet). Ne justifiez donc pas vos réponses. Il arrive que des candidats cochent la bonne réponse et se lancent dans une justification fausse qui leur fasse perdre les points.

 

Les tests psychotechniques de gardien de la paix

Sujet vaste et redouté, les tests psychotechniques servent également au jury lors de l’entretien de l’épreuve d’admission. Mais pas de panique, les calculs qui vous seront demandés s’appuient sur le programme de mathématique de classe de 3ème et ont pour seul objectif de mesurer votre capacité de réflexion. Il n'y a en outre pas de coefficient associé à l’épreuve. Le temps étant limité, ne vous acharnez pas sur un exercice trop difficile et passez au suivant, il sera toujours temps d’y revenir une fois les autres questions traitées.

Ces tests psychotechniques ont une logique bien particulière et récurrente. La meilleur technique pour vous entrainer rester encore de faire, refaire, et re-refaire des exercices, si possible tirés de sujets des années précédentes (voir aussi le blog de recrutement de la police nationale et les vidéos descriptives de l'épreuve ci-dessous). 

Les tests d’aptitude numérique

En plusieurs parties :

  • Des calculs rapides qui consistent à résoudre des calculs au plus vite
  • Des problèmes à résoudre (les trains qui se croisent, le temps de remplissage d’un baignoire, etc.)
  • Des QCM de mathématiques, semblables aux problèmes mais sous forme de réponse QCM
  • Des séries, basées sur des chiffres et/ou des lettres, à compléter, et dont il faut trouver la logique

Si la réponse est sous forme de QCM, faites des calculs rapides au brouillon et des approximations qui devraient vous permettre de trouver le résultat sans aller jusqu’au bout du calcul.

Les tests d’aptitude logique

Ces tests devraient faire appel à vos capacités d’analyse et de réflexion. Soyez méthodique dans votre façon de procéder : si votre première idée n’est pas la bonne, essayez-en une autre et prenez note de ce qui ne fonctionne pas, et si vous ne trouvez pas, continuez à l’exercice suivant, il sera toujours temps d’y revenir. Il arrive même parfois qu’un exercice bloquant soit résolu en quelques secondes après avoir répondu à d’autres questions.

Vous trouverez dans ces tests :

  • Des exercices sur des séries graphiques, qui consistent à trouver les changements logiques entre différentes figures et à appliquer ces changements à la figure suivante
  • Des exercices sur des dominos sur un principe similaire, pour lesquels vous devrez trouver le domino manquant en vous appuyant sur l’ordre des dominos affichés, les valeurs affichées et leur organisation pour en déduire la loi par laquelle ils sont régis et dont vous pourrez déduire le domino absent.
  • Des exercices sur des cartes à jouer, d’un jeu de 52 cartes auquel on aurait retiré les têtes (rois, reines et valets), et dont il faut trouver la couleur et la valeur de la carte manquante. Là encore, à vous de trouver la logique derrière ces cartes affichées pour trouver la carte manquante.

Les tests d’aptitude verbale

Anagrammes, palindromes, homonymes, tels sont les termes et surtout leurs applications verbales qu’il vous faudra connaitre pour venir à bout de cette joute verbale composée de jeux de mots. Si l’on vous dit : Chien, Aube, Charme ; Niche, Beau, … vous répondez ? « Marche » bien sûr.

Des exercices autours de définitions, d’explication de mots, de dictons, ou de mots manquants composent cette partie de l’épreuve, qui risque même de plaire aux amateurs de scrabble et de mots croisés !

Les tests d’attention

Il s’agit de tester votre exactitude, votre concentration et votre rapidité. A vous de retrouver les aiguilles dans les meules de foin, d’habituer votre œil aux détails, et d’être très attentif à tout ce que vous verrez.

Pour plus de détails sur les épreuves d'admissibilité nous vous conseillons l'ouvrage Gardien de la paix de la collection Studyrama Concours Fonction Publique.

Retrouvez également les annales du concours de gardien de la paix sur Bank Exam.fr

 

 



Derniers messages sur le forum